Comprendre le stress oxydatif pour prévenir de nombreuses maladies

Notre corps fabrique en permanence des radicaux libres au travers de la production d’énergie dans les mitochondries des cellules, l’activité de nos macrophages ou d’une ischémie.

Le stress oxydatif nait d’un déséquilibre entre les radicaux libres et les anti-oxydants. Cependant, une surproduction de radicaux libres ou une insuffisance d’antioxydants conduisent à un déséquilibre, synonyme de stress oxydatif, et responsable de désordres et de maladies. Notre barrière d’anti-oxydants contient le flux des radicaux indispensables.

Les conséquences du stress oxydatif sur le fonctionnement des organes

Chaque jour, le Stress oxydatif perturbe le fonctionnement de nos cellules. Des cellules qui fonctionnent moins bien, ou qui meurent, et c’est toute la fonction d’un organe qui est touchée . Une différence notable du nombre de radicaux libres est perceptible entre les personnes ayant un IMC supérieur à 30 et celles ayant un IMC inférieur à 23.

Un Stress oxydatif intense et prolongé conduit à différents types de pathologies : caries, parodonties, vieillissement de la peau, tendinites, inflammations, baisse des performances sportives et apparition de blessures, problèmes de cicatrisation, diabète, hyperlipidémie, hypertension, maladies du foie, cataracte, rétinopathie, Alzheïmer, Parkinson, insuffisance rénale, problèmes d’érection, insuffisance veineuse, apnées du sommeil, exposition aux toxicités…

Le stress oxydatif n’est pas une maladie !

Son niveau invite à réduire les intrants générateurs de radicaux libres et encourage l’apport régulier d’antioxydants.

Partager cette page