Les bienfaits de la Vitamine B12

La vitamine B12 participe au bon fonctionnement de notre cerveau, de la gaine qui préserve nos nerfs (myéline), la moelle osseuse, les cellules lymphoïdes (rate, thymus, globule rouge, leucocytes, …), l’entretien et le renouvellement des épithéliums (peau, intestin), et est un cofacteur dans le métabolisme des cellules du corps humain.

La vitamine B12 joue un rôle indispensable dans la division cellulaire, et de détoxifiant en se liant au cyanure pour l’éliminer par les urines.

Qu’est-ce qu’une vitamine ? Une vitamine est une substance organique sans valeur énergétique et que l’homme produit insuffisamment et/ou ne peut synthétiser. Notre alimentation doit nous les apporter en quantité suffisante car elles sont indispensables à l’organisme. Certaines vitamines sont liposolubles et d’autres sont hydrosolubles.

Vitamine B12 : Quel est notre stock ? Quels sont nos besoins ?

La Vitamine B12 n’est disponible que dans très peu d’aliments, principalement d’origine animale.

Le corps ne peut assimiler qu’une faible quantité de B12 par repas. Les apports doivent donc être réguliers, même si le foie permet de stocker un surplus qu’il peut redistribuer ensuite à l’ensemble du corps.

On la trouve dans la viande, les abats, les huitres… Notre stock géré par le foie est de 1.5 à 5g pour couvrir des besoins de 1.5 à 2.5 μg.

Indispensable pour la synthèse de notre ADN et la bonne expression de nos gênes, transports de l’oxygène vers les mitochondries, la fabrication de myéline, ou la fabrication de nos neurotransmetteurs (déficits moteurs ou sensitifs, dépression, impuissance), élimination du cyanure pour les fumeurs, etc. Les déficits en B12 que l’on rencontre reposent sur la combinaison de plusieurs facteurs :

La B12 devait être fabriquée par notre microbiote. La perte d’une diversité alimentaire, et le traitement antibiotique nous a privé de ce privilège. … mais les mêmes causes dans les élevages ont conduit à les complémenter également.

  • Les végétariens, Végan, végétaliens qui n’en apportent plus dans leur alimentation.
  • Traitement sous IPP qui fait chuter l’acidité de l’estomac et empêche une bonne extraction de la B12
  • La fonte de nos stocks pour l’élimination du cyanure issu de la cigarette, ou la dégradation des radicaux libres à partir de CO2
  • Le déficit entraîne l’impuissance masculine, la dépression, l’anémie, fatigue, perte de mémoire, dépression, perte de vision, faiblesse musculaire, engourdissements…

On ne peut pas s’en passer pour vivre en bonne santé !

Vitamine B12 : comment la choisir ? Quel est le marché actuel ?

  • Loi de passage intestinal : 1 pour 1000
  • Dosage recommandé : 2 mg à 4 mg par jour
  • Type : hydroxocobalamine dosée à 2 mg avec de l’hibiscus pour en améliorer le passage
  • Durée du traitement : 1 gélule une fois par jour pendant 2 mois, à renouveler 3 fois par an
  • Bio-disponibilité : avec des tests clinique qui prouvent le passage

Actuellement, on trouve essentiellement de la cyanocobalamine qui est 15 à 20 fois moins chère que l’hydroxocobalamine. On dispose d’études cliniques pour l’hydroxocobalamine par voie orale mais pas pour la métylconalamine ni pour la deoxy-adénosylcobalamine. On peut s’interroger sur l’intérêt de la prendre liée au cyanure, toxique pour l’organisme et qui doit limiter l’entrée à son strict minimum. Avec une biodisponibilité de 1 pour 1000, les dosages annoncés sont souvent insuffisants et limités par la présence de cyanure.

La vitamine B12 Titis

Notre B12 permet une reconstitution des stocks. 2 à 3 boites/an suffiront. Une prise de sang régulière permettra d’ajuster la consommation en fonction des besoins personnels.

Vitamine B12 – Laboratoire Titis TBC

Partager cette page